R E G A R D E R L O I N

boucles sonores et musicales sur des textes de 

C H A R L I E  B A U E R

“Le premier geste qu’on fait quand on vient de sortir ? C’est regarder loin. Regarder loin. Pendant des années le regard est bloqué à quelques mètres. Et là, on peut se permettre de regarder loin. D’avoir des sons différents.” Charlie Bauer

SUR L’INTENTION

Notre rencontre avec le travail de Bauer fut un choc, dans notre façon de percevoir les mots et de les écrire. La langue de Bauer est percussive, sonore, simple et nourrie d’une envie de témoigner d’une vie hors normes. Être un relais, un passeur, une voix mêlée aux autres. Ses mots, forgés pour la lutte, nous entraînent dans la violence de l’incarcération, dans l’histoire française de la détention et dans les années d’espoir de guérilla pour la gauche de combat des années soixante dix et quatre vingt.

REGARDER LOIN est une mise en musique des mots de Charlie Bauer, majoritairement extraits de sa deuxième autobiographie, Le redresseur de clous. Sa pensée, profondément radicale et moderne, nous offre un espace de création et de jeu qui résonne avec les enjeux politiques et artistiques contemporains. Nos années 20 et l’espace médiatique offert à l’idée de la fin du politique se trouvent bousculées par des textes démontrant la force de la pensée individuelle quand elle se met au service de toutes et tous. Selon nous, le partage de cette parole, souvent violente, parfois mélancolique mais toujours limpide et absolument précise contient un enjeu d’aujourd’hui, accepter de voir ce que l’on a décidé d’occulter, les prisons en France, la violence politique, et dépasser les murs d’enceinte pour confronter les paroles, et retrouver la pensée complexe, regarder loin. 

Sur le plateau la musique minimaliste est composée d’un synthétiseur basse, d’une boîte à rythme et d’un saxophone. La lecture est au cœur de cette composition. Notre envie est de faire entendre les mots dans les vibrations de la musique contemporaine. 

SUR CHARLIE BAUER 

Né en 1943 à Marseille et mort en 2011 à Montargis dans le Loiret, Charlie Bauer est un révolutionnaire. Ancien compagnon d’armes de Jacques Mesrine, il a été détenu 25 ans en prison, dont neuf dans les quartiers de haute sécurité (QHS). Adhérent des Jeunesses communistes, il quitte le parti au moment du vote par le PCF de crédits militaires pour la guerre d’Algérie. Il soutient dès lors le FLN. Antifasciste, il est arrêté et condamné à plusieurs reprises pour des vols, qu’il considère comme une « pratique politique ». Il braque afin de redistribuer les marchandises dans les quartiers pauvres de Marseille. Durant son incarcération au quartier de haute sécurité, il rencontre Jacques Mesrine, dont il devient l’ami. En prison, il passe deux licences universitaires, en psychologie et en philosophie, et un doctorat d’anthropologie sociale. Charlie Bauer deviendra un défenseur acharné des droits des prisonniers. En 1990, après sa libération, il rédige une autobiographie, Fractures d’une vie. En 2010 il en sort une deuxième, Le redresseur de clous.

SUR L’ÉQUIPE

Léa Cuny-Bret est saxophoniste alto. Elle crée et joue la musique des trois premières créations de la compagnie Avant l’Incendie, Mille Aujourd’hui, 23h58 et Mea Culpa. Elle a suivi un parcours musical multi-genres, en étudiant le classique puis les musiques dites « actuelles ». Elle obtient une Licence de Jazz à l’Université Toulouse-II, et poursuit un Master de recherche en Musicologie au cours duquel elle étudie l’œuvre jazz-metal de Shining. Ses recherches sont publiées aux Editions l’Harmattan. Musicienne active dans plusieurs formations musicales et théâtrales, elle cherche à questionner sans cesse l’évolution de notre paysage musical et admire les artistes capables d’inventer de nouvelles manières d’expression, ceux qui se mettent en danger et qui parviennent à dépasser leur héritage culturel. En 2021, en parallèle de ses activités de création sonore, elle se forme à la diffusion théâtrale et travaille avec plusieurs compagnies de la région Occitanie (Avant l’Incendie, La Sotie, Cristal Palace, Mesdames A).

Nicolas Lafforgue est auteur et musicien. Actif depuis plus de quinze ans sur les scènes toulousaines et périphériques, il a forgé son esthétique artistique au contact de multiples formations, musicien·ne·s et artistes rencontrés sur son parcours. Il a mené les groupes Bruit qui Court et Incendié Volontaire, et il est actuellement chanteur et créateur sonore du duo de synth-rap 10. Historien de formation, il intervient avec la compagnie Avant l’Incendie auprès des publics pour les sensibiliser aux concepts complexes des théories du complot, dans le spectacle Complots Industries. Passionné de littérature et de philosophie, il est également l’auteur de plusieurs ouvrages, qu’il a créés accompagné d’artistes graphistes et dessinateur·ice·s. Il a notamment écrit un essai, La guerre irrationnelle, un essai poétique, Eux n’existent pas, et un livre pour enfants, Vedette. 

Contact:

Nicolas Lafforgue, 

0611207459

nicolaslafforgue@gmail.com